J'ai fait un accident de décompression :

Publié le par alcarino

La plongée Champagne!

Comme disent les anglo-saxons : "I was hit" ou "I had a bent" que l'on traduira dans mon cas par : "J'ai des bulles dans le bras!". J'aime bien "I was hit". Ca rend bien l'impression de s'être fait tiré dessus, d'un truc pas franchement mérité, pas juste en tout cas. Parce que - parole de plongeur -  j'ai pas fait l'acrobate avant de me transformer en canette de soda!

Bon si je suis là à vous écrire, c'est que j'ai survécu. Et, je finis de vous rassurer tout de suite, je ne suis pas non plus dans une chaise roulante. J'ai fait à peu près ce qu'il fallait parce que je suis un gars chanceux, prudent et fort bien assuré. Néanmoins je suis au régime sec pour quelques mois quand même, après de longues heures passées dans des chambres de recompression - je vous raconterai un jour, c'est assez intéressant. Alors en attendant, je lis tout ce que je trouve sur les accidents de décompression. Et parce que je m'ennuie tout seul au sec, je vais vous faire partager un peu de mon savoir tout neuf.

                                

D'abord, qui fait des bulles à part moi? Le candidat idéal - que nous appellerons le plongeur "champagne" - c'est plus chic que le soda - a stastistiquement  plus de chances d'être un homme qu'une femme.
Le plongeur "champagne" a plus de 100 plongées, plonge avec un ordinateur et dans les limites de temps de plongée sans décompression. Ca rassure, hein?
Conséquence pratique : attention ami plongeur, c’est comme pour le vélo et le ski, c’est quand tu crois que tu sais en faire que tu te vautres.

                                 

On continue ...
Le plongeur "champagne" a plus de 30 ans, plonge en eau froide, avec du courant et fait des efforts sous l'eau.
Corollaire 1 : tu ne peux rien contre le temps, mais tu n'es pas obligé de faire le mariole et de plonger en shorty parce qu'en Bretagne, ou dans ta campagne "on est pas des gonzesses". Maintenant, moi je vais sortir en 5mm long, et avec un chapeau et des mitaines si l'eau est à moins de 25°. Au dessus, je serai peut être tête nue... mais pas sûr!
Corollaire 2 : la prochaine fois que le guide ou le divemaster part à fond la caisee contre le courant en début de plongée, tu te poses au fond, ou tu t'accroches et tu le laisses aller vérifier tout seul que ça se calme un peu plus loin. Si c'est le cas, tu le rejoins tranquillement. Et si tu trouves que c'est fatigant, n'oublie pas que c'est toi qui paye et que tu fais ce que tu veux. Alors, tu rappelles le guide et tu lui explique qu'on va faire comme dans les livres, on va se laisser aller dans le courant.

                                 

Le plongeur "champagne" n'est pas assez hydraté

Conclusion ? Moi, je vais boire des litres de flotte avant et après la plongée. J’en ai plus rien à cirer que ma combinaison sente la vieille litière pour chat quand je l’enlève. Ceux qui ont le nez trop fin n’ont qu’à se mettre dos au vent !

Le plongeur "champagne" fait des efforts après la plongée. Vous allez me dire qu'il n'est pas très malin, mais honnêtement, vous n'avez jamais aidé à porter des bouteilles après avoir plongé? Ou fait un petit volley-ball sur la plage pour épater la galerie avant l'apéro? J'ai même lu que c'était très mauvais de remonter à  l'échelle avec la BCD (stab pour les Fédés) et la bouteille sur le dos. Moi qui trouvais que ça faisait super frime, je vais arrêter ça aussi! Et je te garantis que je vais me faire des méchantes siestes pendant l'intervalle de surface!

                              

Le plongeur "champagne" il a même pas mal! Eh oui, dans sa campagne on est pas des gonzesses... Mais le signe le plus fréquemment retrouvé avec la douleur chez le plongeur "champagne", c'est le déni. Ceci dit, le déni dure toujours moins longtemps que la douleur, surtout quand tu continues à plonger.
Alors ami plongeur, si tu as mal quelque part quand tu sors de l’eau, ou que tu ne te sens pas bien, même vaguement, ne fais pas le fier, et arrête tout. Et comme tu es intelligent, et que tu es bien assuré (sinon tu n’es pas mon ami), tu vas téléphoner à DAN avant de penser à replonger.

                                       

Il fait plein d'autres choses encore le plongeur "champagne", mais on ne va pas l'accabler, parce qu'un jour, ce sera peut être nous... et je parle d'expérience. Mais on pourra en parler un de ces jours sur un bateau. Vous me reconnaitrez facilement : je serai le plongeur "tisane" qui vous fait rester une demi-heure de plus en intervalle de surface, qui a bu toute l'eau, qui sent le vieux pipi et qui a piqué la banquette à l'ombre pour ronfler. Mais j'aurai le sourire PADI !!!!!

                           

 

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

chatelier 17/08/2012 17:02


je cherche des explications à un incident de plongée qui est arrivé à mon encadrant qui me le reproche ...je ne suis que niveau 1 et lui cadre nf2

Martinoo 03/03/2010 19:49


Bon c'est marant pars-ce-qua lire vos commentaires on a l'impression que personne na étudier les ADD, avant d'en avoir un...

Entre le Divemaster D'Hurgada qui nie le problème, l'aprentie Divemaster, qui mange pas boi pas d'eau et travail 12h pars jours, et ceux qui ni toute douleurs ou demangeson au niveau des Tissus
lent (la graise mesdames et messieur) ca fais quant meme beaucoup de poncif !!!

il faudrais quant meme rappeler la base a tout les plongeurs PADI ou fédé ou Martiens ou ce que vous voulez :

Tout annomalie pathologique entre 30mn et 48h apres une ou plusieurs plongeés dois etre traiter comme un ADD potentiel.

Cela veux dire :

1/ Ce mettre sous oxygene immediatement
2/ Appeler votre assurance plongée pour diagnostique (pas d'assurance = Blaireaux)
3/ Ce faire evacuer vers un centre hyperbare pour examens (gratuit cars assurer)
4/ Boire le plus d'eau possible
5/ essayer d'uriner
6/ monitorer la victime pour raport pré evacuation

Bon courage a ceux qui souffre, et au autres :

Buvez entre 2 et 3litre d'eau pars jours quant vous plongée en zone tropical

Plongée le plus souvent au nitrox en cas de plongée répété

Ne plongées pas fatigué ou parlez en a votre guide ou binome avant de plongée pour adapter le profil

Planifier vos plongée et plongée dans le plan..

Fuck le Divemaster comando ou autres militaires qui gere vos plonger, ne les suiver pas tous simplement

Bonne plonger "safe" a tous


asrih 18/02/2010 14:32


je vient de m'apercevoir de quelque faute de frappe dans mon commentaire au lieu de dise le terme que j'ai voulu emplyée et désir


alcarino 20/02/2010 13:11


No pb, les fautes de frappe sont souvent corrigées par les lecteurs.


asrih 18/02/2010 14:30


Bonjour je suis une élève de première scientifique et j'effectue un TPE (traveaux pratique encadrer) sur les paliers de décompression en plonger et le non respect des table donnant lieu à un
accident de décompression. j'ai receuillie dans votre site un témoignage d'une jeune femme du nom de Magali et j'aimerais bien savoir si cette jeune femme dise bien que sont témoignage figure sur
mon Tpe et si elle pouvait me donner son nom complet. En d'autre thèrme si d'autre personne au environs de Grenoble on également eu ce genre d'accident j'aimerai bien pouvoir les rencontrés.
Merci d'avence Yasmina   


alcarino 20/02/2010 13:11


Bonjour Yasmina,
Nous serions très heureux de vous aider dans votre travail sur votre TPE. J'ignore hélas comment entrer en contact avec Magali ou avec des gens qui auraient fait un accident de déco. Cependant, je
peux vous conseiller d'aller sur le site de plongeur.com. En allant sur le forum vous obtiendrez certainement des contacts avec des plongeurs qui ont une expérience d'accident de décompression. Le
site est très dynamique et les gens qui y participent sont souvent prêts à aider de leurs conseils les gens qui cherchent de l'aide.
Bonne chance.


Marie-Chris B 16/12/2008 12:42

Bonjour,Je suis rentrée depuis dimanche d'un séjour plongée en Guadeloupe pendant lequel j'ai eu les symptômes d'un léger ADD inexpliqué après 2 plongées consécutives espacées de 2h dont la première sur une épave à 35 m. Comme mon homonyme qui a déposé un commentaire en mars dernier, j'ai 57 ans depuis hier, plutôt sportive et sans surcharge pondérale. Mon mari et mes amis m'ont prisent au sérieux et ont voulu m'emmener au caisson. Malgré leur insistance, je n'ai pas voulu et me suis gavée d'aspégic en buvant beaucoup ; la nuit fut longue pour moi en interrogations et au matin, à part une grosse fatigue, tous les symptômes cutanés ("bleus", rougeurs et érythèmes, éblouissements) avaient disparu. Le directeur de plongée n'a pas voulu que je replonge la semaine suivante sauf si je me contentais de rester dans la zone des 10 m. Autour des Ilets Pigeon à Malendure, c'est assez facile de rester à ce niveau car il y a beaucoup de poissons,  même si c'est frustrant de ne pas aller voir un peu plus bas quand un beau capitaine vous nargue ; le matin, l'épave à 30 m m'était interdite.Comme j'en avais bien profité pendant les 4 semaines précédentes et que la dernière plongée avait été comme le Nirvana, j'ai obtempéré et suis allée courir pour masquer ma déception.Je suis contente d'avoir lu vos divers témoignages, car malgré tout j'ai flippé en essayant de me remémorer mes cours de N3 sur le sujet. Que s'est il passé au cours de cette 231 éme plongée, la 27éme de l'année ? Les conditions étaient bonnes, visi correcte, pas de courant. Je fais de la photo et je suis attentive à ne pas trop bouger, retenant peut être instinctivement ma respiration lorsque je vise un poisson qui se débine dés que je l'approche d'un peu trop près.A la lecture des différents témoignages, je pense que je ne bois pas assez, en fait pas du tout, à part le bol de café du matin, et qu'entre les 2 plongées je ne m'alimente pas assez car je n'aime pas les renvois alimentaires d'une digestion perturbée.Il m'a été conseillé d'effectuer un dopler pour tester le foramen, ce que je vais faire en passant préalablement par l'avis d'un médecin du sport.Je suis d'accord pour dire que ce type d'accident n'arrive pas qu'aux autres, même lorsqu'on est prudent. Je stresse d'avance en pensant aux prochaines plongées dans 6 mois pour le cas où ce phénomène s'aggraverait, car j'ai mis du temps à être à l'aise dans l'eau et maintenant que je m'y sens bien je ne voudrais pas devoir abandonner ce loisir-passion avant d'être vraiment très âgée !En tout cas merci d'avoir créé ce blog qui est déjà pour moi, une bonne thérapie pour répondre aux premières questions que je me posais.M-Chris