Manado, Tomohon, volcans et promenade

Publié le par alcarino

Une journée pour dégazer dans l'arrière pays de Manado

Après avoir passé quelques jours à plonger sur Bunaken, il est temps pour vous de prendre une journée pour éliminer l'azote que vous avez accumulé.
L'arrière pays de Manado est splendide et mérite le coup d'oeil.
En une journée, plongez dans la terre noire volcanique de Tomohon ou de Tara Tara.
Commencez par le plus dur, l'ascension d'un volcan : le Mahawu.
La ballade commence au milieu des champs cultivés : carottes, choux et autres légumes à soupe.



Puis vous entrez dans la forêt tropicale et vous continuez jusqu'aux herbes hautes.



Après une bonne heure de grimpette, vous arrivez en haut du volcan où l'on découvre un cratère. La vue est splendide. Côté mer, on découvre toutes les îles (Manado Tua, Bunaken, Siladen, Bangka, Gangga, Talisei); on y voit jusqu'au détroit de Lembeh.
Côté terre, les volcans : le Lokon, le Soputan qui, ce matin là, est en activité.



Après une pause, on reprend le chemin inverse et on s'arrête dans la forêt pour aller voir la hutte d'un bouilleur de cru local, transformée en alambic géant qui permet aux gens du coin de fabriquer un alcool fort, assez ignoble il faut l'avouer, fait à base de sève de palmier. Le "captikus" sent vaguement la tequila bon marché; on le déguste dans des cocktails de jus de fruits, sans doute pour faire passer son goût gerbique.
Après la ballade au Mahawu et ses odeurs de souffre, passez donc au marché de Tomohon avec ses odeurs de fruits invendus...miam, et ses chiens entassés dont on fait de très bons plats locaux. (chien rôti!).



Après avoir déjeuné de poissons grillés au bord du lac Tondano, passez visiter les maisons Minahasa à acheter en kit : 5000 Euros la maison de trois chambres, ça c'est vraiment plus intéressant qu'une villa en banlieue parisienne.




Un petit stop chez les fabriquants de céramiques où les femmes passent leur journée à appliquer une résine (naturelle certes) qui sert à vernir les pots.



 Et puis, à deux pas de là, on va chez les grilleurs de cacahuettes; de chez eux, on voit bien le Soputan qui crache sa fumée! Pourvu que le ciel ne nous tombe pas sur la tête!


Passez voir le lac de souffre, tout vert, dans lequel le souffre fait bouillonner l'eau. Au bord du lac, les gens du village viennent se laver avec l'eau brûlante qui sort des bords du lac. J'ai pas pû faire de photos parce qu'on s'est fait chasser par une dame peu sympathique : "Excuse me, can you go away? I want to have a bath!" Ok, ok, je m'en vais!


Nous sommes ensuite passés voir les cachettes que les japonais avaient creusé dans la roche argileuse pendant la deuxième guerre mondiale et qui sont utilisées par les gens du coin pour sortir de la terre qui sert à la construction de leurs maisons.


La journée est finie, on rentre à la maison.
Chouette, demain on retourne plonger!

Publié dans Plonger à Sulawesi

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Alcarino 13/01/2008 06:03

Matt, c'est pas compliqué d'aller voir les maisons en bois. Il n'y a pas d'adresse particulière pour acheter une maison Minahasa. Dans l'arrière pays de Tomohon, tu trouveras sur la route des fabricants de maisons. Et si tu ne les trouves pas, demande à ton hôtel ou à ton guide (si tu en as un). C'est très facile!!Merci pour ton commentaire encourageant!

matt 11/01/2008 18:16

salut ! super ton blog !! tu as l'adresse des maisons prefabriquees a sulawesi ? par avance merci matt

Corine 09/01/2006 14:28

Super ta visite, mon j'achète tout de suite la maison en kit vraiment pas cher et du style j'adore.
bonne année à toi et bonne plongée